Pourquoi je prône le végétarisme ?

Publié le par Magali

Noël... son foie gras, ses dindes et autres chapons font que c'est particulièrement une période de l'année où l'on me demande : "Pourquoi tu ne manges pas de viande ?"

Je ne suis pas végétarienne
Mon alimentation est composé quasi exclusivement de végétaux (légumes, légumineuses et céréales) et de produits animaux (beurre, fromages et oeufs) mais je mange cependant un peu de viande. Déjà je mange du poisson et des fruits de mer pour les grandes occasions et lors des invitations (ou lors d'envies passagères) et le poisson... c'est de la viande ! C'est de l'animal !

De plus lorsque je suis invitée et que de la viande est préparée avec amour je goute à la viande car la cuisinière sera toujours plus importante que la vache...


J'essaye d'être une Humaine responsable
J'ai déjà fait un article sur les raisons des végétariens de ne pas manger de viande
ici mais je vais indiquer celles qui me touchent vraiment.

La première de mes raisons est que pour que demain la population mondiale survive la baisse de la consommation de viande est impérative. De nombreuses personnes éclairées en parlent comme Hervé le Bras (démographe au CNRS) dans sciences et Avenir "Si on continue à utiliser 45% des céréales pour nourir les animaux destinés à l'élevage la faim continuera de toucher la même proportion d'individus". Or dans les pays riche la consommation de viande continue de croitre... Comme toujours ce sont les mêmes qui trinquent ! Je refuse de me comporter comme une petite blanche pétrie de privilège et irresponsable. La première des necessités pour un Homme est de manger à sa faim alors j'oeuvre pour ce monde là : je ne mange de la viande qu'exceptionnellement.

Rappel : 1 boeuf nourrit 1 500 personnes au grand maximum / La nourriture et l'eau destinées à l'élevage d'un boeuf en nourrit 18 000 !

Je refuse la mal bouffe
Les animaux sont engraissés, mal nourrits, piqués aux hormones, ultra vaccinés... c'est proprement dégueulasse ! De plus ils sont tués dans des conditions souvent indignes et maltraités de leurs vivants... Par respect pour le monde animal et pour ma santé je refuse de cautionner l'industrie agroalimentaire de masse et particulièrement celle de l'élevage !! Alors quand j'achète un peu de viande c'est du bio (pour mon cher mari).

Hey !!! Il faut changer le monde non ?

Manger peu de viande est l'un des actes que je fais pour que demain je puisse offrir à mes enfants un monde à la hauteur de mes rêves...

Publié dans une bonne alimentation

Commenter cet article

terrienne végétalienne 06/05/2011 17:30


Végétarienne depuis mes 19 ans, je suis passée au végétalisme, il y a de cela 6 ans. Je dois dire que j'en ai retiré beaucoup de bénéfices, plus d'ailleurs, qu'en étant simplement végétarienne. Une
vigueur nouvelle, un punch quotidien, etc...et surtout, la satisfaction de ne plus être dans ce moule de la complicité de ces millions et millions d'assassinats quotidiens, d'espèces qui ne
demandent qu'à vivre ou tout au moins à ne pas naître.
Etant totalement réfractaire à toutes ces traditions d'un autre temps, cela m'a permis aussi de les éviter.
Car , pour moi, la vache est de loin beaucoup plus importante que la cuisinière, souvent en mal de reconnaissance, et même si celle-ci a oeuvré avec amour. Peut-on vraiment cuisiner avec amour
quand on a devant soi un morceau de cadavre ou un cadavre entier!
Il faut pour cela être totalement dépourvu de sensibilité et d'empathie, et être totalement englué dans des habitudes néfastes
Manque de conscience, manque de compassion, on fait, parce

qu'on a toujours fait sans se poser de questions...


juliette 26/01/2009 12:59

bonjour magali
je voulais intervenir concernant les raisons du végétarisme.
Effectivement, les réalités montrent que les conséquences dûes à notre consommation de chair animale sont nuisibles à tous les niveaux: pollutions des eaux et de l'air, déboisement, affamation du tiers monde, épuisement des terres, et destruction de notre corps qui n'est pas fait pour absorber les protéînes animales (voir le rapport Campbell).
Je pense que la nature est très bien faite, et, qu'à l'image de nos somatisations quand nous sommes dans des pensées qui s'éloignent de l'amour et de la confiance, la nature nous montre bien que utiliser les animaux pour notre propre plaisir ne fonctionne pas, car cela ne nous met pas sur la voie de la véritable compassion.
Comment l'humain peut-il se rapprocher de l'amour et en même temps continuer à croire que l'animal est à son service pour venir colmater ses manques, ses ennuis, ses peurs?
Je pense que nécessité fait loi. Il y a des lieux où l'humain a encore besoin de l'animal pour survivre. Et souvent, dans ces lieux (pôle nord, mongolie, etc...) l'humain témoigne d'une grande gratitude envers l'animal. Dans nos société modernes, plus rien ne justifie l'utilisation de l'animal, que ce soit dans l'alimentation, l'habillage, la médecine, les loisirs. Alors de continuer à le faire n'est-il pas la plus grande marque de violence envers la vie, et donc envers nous-mêmes?
Je pense que l'animal est là pour nous apprendre la réelle compassion: celle qui nous amène à tenir compte des intérêts d'un autre, aussi petit et faible soit-il. Et c'est pourquoi je suis végétarienne: pour exercer la véritable compassion, dont les humains en seront les premiers bénéficiaires.
juliette

Magali 11/02/2009 17:42


Merci pour ton intervention Juliette qui enrichi les raisons de prôner le végétarisme !
L'essentiel est que chaque humain puisse faire ses choix mais en toute connaissanec de cause et responsabilité. Bonne route !


sony 30/11/2008 16:46

tout ceci n'est pas etre péssimiste, mais objectif.

Le retour en arriere ce n'est pas tellement manger que des carottes, mais vouloir des animaux qui vivraient tous à l'air libre, des légumes sain et sans aucun produit chimique..etc.

Le sens dans lequel ce problème est pris ressemble exactement aux problème des prisons francaises..il y a trop de monde dedans? alors les violeurs ressortent tous les 2mois et ils recommencent à 80%..
Et d'autre sont laissés en liberté..

Pour arranger le monde pour nos enfants il faudait revoir tout le système des grandes surfaces pour commencer, apprendre aux gens à ne plus etre obliger de consommer (le fameux retour en arrière quand les hommes n'avait pas un besoin vital de supermarché)....Etc

Alors il est certain que vérifier ce que l'on mange apporte un plus niveau psychologique, on se sent moins coupable que les autres, et si les sources sont "sures" il y a moin de risque de maladies graves à long terme.

Mais on est bien trop nombreux pour que tout ceci soit mieux .. et le nombre d'habitant ne cesse de s'accroitre.. alors il faut à manger pour tous..et rapidement avec de moins en moins d'espace de culture, et d'élevage.

(je ne suis pas pour les pésticides, ni pour le mauvais traitement des animaux, mais avouons que changer ca et un doux reve comme l'etait le communisme en URSS, l'Homme est bien trop tordu, profiteur et avard).

Une seule solution, ouvrir les yeux, ou revoir la natalité dans le monde entier, et detruire des cités, des centres commerciaux pour en refaire de grandes plaines avec des animaux en forme, des legumes moins traité.. car les VRAIS "bio" était nos lointains ancetres.. (retour en arrière).


PS: de rien pour les passages,se blog est pas mal,
et désolé d'avance pour mes "romans" surement pleins de fautes.

ciao

Magali 30/11/2008 20:58



Merci sony pour la suite de ton message qui approfondi tes idées !


Parfois il faut bien un roman...





Aller en arrière, ce n'est jamais possible. La terre a changé, les hommes ont changé ! Mais on peut reconnaître les erreurs du présent, s'inspirer de fonctionnements anciens et les améliorer.
"Cultiver le passé pour enfanter l'avenir" aime bien dire mon cher et tendre...


J'aime bien ton idée d'ouvrir les yeux, c'est important et pas facile car on a tendance à vivre dans la brume. Détruire les cités, les centres commerciaux tels qui sont oui et surtout
reconstruire des habitats sains, revenir à du commerce de proximité avec des produits qui poussent dans une terre respectée et moins traitée... Je dis oui ! Sortir du "consomme et tais toi" et
oser une simplicité volontaire.


Quant à manger mieux (autant que faire se peut) ce n'est pas, selon moi,  pour se sentir moins coupable mais pour se sentir plus responsable et en harmonie avec soi même. Pour qu'il y ait à
manger pour tous avec cette qualité là j'en reviens à la baisse de consommation de la viande. Quand on mange un boeuf on mange en même temps tous les végétaux et touet l'eau dont il a eu besoin
pour vivre te grandir avant d'être tué. La viande est énergetivore.


Quoi qu'il en soit je ne suis jamais contre les rêves, surtout lorsqu'ils sont doux et l'on peut rêver tout en restant quelqu'un de concret et d'objectif.


A bientôt sony.



sony 23/11/2008 18:25

mouai... faut pas manger d'animaux parce que d'autres meurent de faim alors?

Mais alors faut interdire aussi de faire plus d'un enfant par foyer, et tuer tout les africains qui font tant d'enfant...ca laisserai tellement de céréales..

Tu as oublié de compter tout ce que les industries et les paysans jettent dans les égoux ..
Si on mangait qu'une carotte par personne et par jour aussi tiens et puis plus boire mais lecher l'eau des toilettes en tirant la chasse..

Lol le monde est comme ca, meme en voulant (ou en se faisant croire qu'on est les sauveurs du monde bin on fera rien du tout c'est du pipi de chat , comme les écolos qui polluent plus au final avec leurs conneries.

Parce que pour faire le monde que vous avez en tete faudrait revenir 1000ans en arriere, seulement ca personne ne le veut et personne n'en est capable, ni les autres, ni moi ni toi...

Magali 28/11/2008 15:45



Bonjour Sony,


Je n'avais pas la prétention dans cet article de faire la liste exhaustive de ce qui pourrait être changé dans le monde. Je ne suis ni dans l'industrie ni dans l'agroalimentaire et il ne me sert
à rien d'envisager ce qu'ils pourraient faire pour un monde meilleur.


Je réflechi à ce que je peux faire à ma portée et ici au niveau de mon alimentation. Libre à vous de penser que toute action individuelle soit "du pipi de chat". En ce qui me concerne ce ne sont
pas mes croyances. Toute action, même infime, a une répercussion.


Quant à la comparaison de "retour en arrière" ou de "manger une carotte" à la description que je fais du régime que je prône qui est bien loin de tout excès... Avez-vous bien lu mon article ? Un
régime limitant la consommation de viande est un retour en arrière ? Cela est peut-être votre conviction, mais pas la mienne.


Chacun a le droit d'être défaitiste, pessimiste et négatif quant à la vision de demain et c'est peut-être votre cas. Toutes les couleurs d'opinions font l'harmonie de notre société ! Seulement ce
n'est pas le regard que je porte sur mon potentiel d'action et le monde que nous pouvons construire !


Bonne journée à vous ! Et merci d'être passé sur mon blog.