nos réserves d'énergie : la colerette

Publié le par Magali

 En jaune : la colerette

 

Au centre de l'oeil se trouve une délimitation : c'est la collerette dite de l'orthosympathique.


 Rappel : Le système orthosympathique est la partie du système neuro-végétatif qui gère l'urgence, la dépense et contribue à la réaction d'urgence de sauvegarde. Il favorise l’action dirigée vers l’extérieur plutôt que le travail interne de l’organisme. Il est stimulé dans les états d’excitation émotionnelle et d’agression (stress), c’est-à-dire dans les conditions qui nécessitent une défense. Il favorise l’effort bref et intense en stimulant la circulation et la respiration.


 En éclairant un oeil par le côté (prend une lampe de poche et tiens la proche de ton visage, contre la tempe avec le faisceau lumineux dirigé vers le nez) tu peux te rendre compte que cette collerette est la zone de l'oeil la plus haute. L'oeil est en effet comme un petit volcan vu de dessus : un sommet circulaire avec un trou au centre (la pupille).

 

 

 

 Le relief de cette collerette nous indique la qualité de notre système nerveux orthosympahique.

 Si le relief est trop fort, comme un pic aigu : ce sera l'indice d'une exagération des réactions de nervosisme, d'irritabilité, de cravachage du système orthosympathique.

 Si le relief est arrondi : ce sera l'indice d'une tendance hyposthénique, fatigable, manquant de réserves nerveuses et ayant une difficulté à mettre à disposition l'énergie nécessaire à l'organisme ".

 Si le relief est aplatit : c'est un signe de fatigue globale et d'épuisement des réserves nerveuses de l'orthosympathique.


Sur l'exemple les pointillés indiquent qu'à certains endroits le relief s'aplatit. Ces coupures indiquent un blocage d'énergie à l'étage correspondant de la colonne vertébrale ou en tout cas un indice de fatigabilité. On aperçoit aussi dans cet exemple des déviations brutales qui dénotent l'inverse : un excès d'énergie ou des micro trauma des vertèbres...

 

 

 Lorsque tu observes ton oeil avec une lumière rasante de côté que vois tu ? La colerette a-t-elle un relief plutôt plat ? Plutôt aigu ? Y a t-il de la couleur (ligne jaune ? orange ? blanche?)? Y a t-il des coupures ? N'hésite pas à laisser un commentaire ou m'écrire un mail si tu as des questions !

 

Publié dans iridologie

Commenter cet article

CLO 14/01/2009 15:11

JE DECOUVRE CE SITE ,J'Y SUIS BIEN ! ET vOUS ??? Où ETES-VOUS ? A BIENTOT !

Magali 11/02/2009 17:46


Derrière mon écran Marseillais mais pas trop devant ce blog que je n'alimente plus faute de temps. En Sepembre un nouveau blog ou site devrait fleurr présentant plus
mes activités.
Merci d'être là et si ne plus vous vous sentez bien !!!


christine 18/05/2008 15:25

bonjour, je me permet de vous écrire car je viens de m'appercevoir que mes colerettes sont toute jaune alors que j'ai les yeux bleus.. Cela a t'il une signification particulière? merci d'avance pour votre réponse. Cordialement. Christine

Magali 24/05/2008 09:58


Une colerette jaunie sur un iris bleu est en général le signe d'une hypersthenie, hyperorthosympathicotonie dues à l'acide pyruvique.
Ce qui veut dire... que le système nerveux a tendance a être fortement sollicité. Cela peut-être la marque d'une certaine hyperactivité et/ou nervosité. Il faudra faire attention à la
démineralisation. Evidemment il faut regarder d'autres signes connexes pour vérifier et approfondir comme la qualiét de la trame irienne (les "fils" de l'oeil sont ils lâches ou sérrées?), , si
l'angle de la colerette est aigu, si il y a d'autres tâches ou halos...
Cordialement !


tourbillon-maalaki 16/01/2006 14:29

voilà que je reviens de l'ohptalmo...eh mince jme dis j'aurai du lui demander mes photos de mes yeux qu'ils m'ont prise...ou du moins une copie..ben oui, pour te les montrer miss quand on se verra..... bon, allez, dans quelques jours j'y retourne et jlui demande.
ah...mais c'est vrai tu m'as pas encore vu avec mes lunettes.....hum hum.....
bisous a plus.